Des jardins au cœur du futur quartier de La Cassine pour une ville belle à vivre et à travailler !

Jardinons La Ville 73, une association à l’écoute des Chambériens

Jardinons La Ville 73 a été créée en novembre 2012, en réaction à la disparition programmée des jardins de La Cassine. L’objet de l’association est « la défense et l’essor des jardins familiaux et partagés à Chambéry, la sensibilisation à leur intérêt en milieu urbain ainsi que la promotion de l’agriculture urbaine en Savoie ».

Dès la création de l’association, et à chacune de nos mobilisations, nous avons constaté l’important soutien des citoyens : l’avenir des jardins de La Cassine ne laisse personne indifférent.

Plus largement, lorsque le sujet de l’urbanisation est abordé, nombreux sont ceux qui expriment leur souhait de voir se conforter la trame de nature en ville en accompagnement des projets de densification urbaine et le regret de constater le côté ”étriqué” du jardin du Verney – principal espace végétalisé du centre ville – face à sa sur-fréquentation par les habitants…

Le jardin, une réponse innovante à la ville de demain

Depuis quelques années, on assiste à un regain d’intérêt pour les jardins et une diversification de leurs formes, de leurs produits et de leurs usages. Lieux de bien être et de labeur, lieux d’apprentissage et d’expérimentation (les jardins pédagogiques ou botaniques), lieux d’intégration sociale (jardins ouvriers et familiaux), lieux de solidarité (jardins partagés et communautaires), espaces de repos et de promenades, les jardins réinventent les liens avec le temps et avec l’espace, avec la nature et le vivant.

De nombreuses études montrent que les jardins occupent en réalité une place importante dans le bien être individuel et collectif des populations urbaines. Ils ne sont pour le moment qu’un modèle discret d’une nouvelle appropriation du territoire à travers une gestion concrète et concertée entre les élus et les populations concernées….mais en ce sens, les jardins, dans les multiples formes qu’ils peuvent revêtir, deviennent une sorte de laboratoire où se préparent les pratiques du paysage urbain de demain.

Quelle ambition pour le futur quartier de la Cassine ?

Chambéry métropole avance dans sa démarche de construction d’un quartier d’activités économiques. Ce quartier emblématique en entrée de ville se doit d’être exemplaire et novateur.

Dans une réflexion de composition urbaine, les jardins pourraient être un invariant et un élément structurant de ce projet vitrine pour la ville. Ils se positionnent, en effet, à l’interface entre zone d’habitation, future zone d’activité et pôle d’échange multimodal à venir.

Imaginons ensemble cet espace public jardiné, où il ferait bon venir attendre son train ou juste traverser pour attraper un bus, sortir de son bureau et profiter d’un cadre champêtre avec ses collègues le temps de la pause déjeuner, venir se détendre quand on habite un immeuble du quartier, réserver des espaces à cultiver individuellement ou collectivement.

Imaginons ensemble le futur de ces jardins modelés par le travail d’hommes et de femmes depuis des générations, qui appartiennent au patrimoine de la ville….Ce projet de renouvellement urbain doit savoir prendre en compte ces racines historiques pour assurer le rayonnement du Chambéry de demain.

Jardinons La Ville 73 se veut être force de proposition, en participant aux rencontres et échanges organisés par Chambéry métropole pour dessiner ce quartier et en faire une référence d’innovation écologique à l’instar d’autres projets européens (Dunhill Ecopark en Irlande, …).

Télécharger ce document en pdf

Liens. 1 an après la destruction des jardins de la Cassine :