Communiqué. En 2020, un « Permis de Végétaliser » pour la Cassine ?

« Compte tenu de l’importance que revêt pour bon nombre d’habitants le souvenir de « la Cassine, terre de jardins », de l’intérêt de nombreux intervenants pour ce type d’activité, du fait du succès des jardins de Lémenc et du fait que 70 familles sont en liste d’attente dans ce but, il serait vraiment souhaitable d’augmenter de façon significative […] les surfaces allouées au jardinage individuel et partagé sur toutes les surfaces aménageables et de le faire en collaboration avec les associations spécialisées locales. » Extrait des conclusions du Commissaire enquêteur concernant l’Autorisation Environnementale ZAC Cassine – janvier 2020

juillet-2014

Il y a 5 ans, le 3 février 2015, les élus actuels de Grand Chambéry faisaient raser au bulldozer près d’un 1 hectare de jardins familiaux cultivés par plus de 60 familles à la Cassine.

Actuellement la ville de Chambéry s’offre une campagne de communication sur de nombreux panneaux lumineux JCDecaux pour inviter les habitants à « Végétaliser les rues » « pour encourager le développement de la végétalisation et de la biodiversité en ville ».fev-2015

Aux côtés des habitants mis à contribution dans cette démarche, nous demandons également à la collectivité, d’engager de son côté, des actions pour la végétalisation et la biodiversité en ville.

Et comme acte symbolique fort pour réparer (un peu) les nombreuses actions entreprises contre la nature en ville durant ce mandat, nous demandons la végétalisation des terres anciennement cultivées à la Cassine pour préserver cette terre arable, bien public commun, et conserver l’histoire du passé maraîcher de ce site.

1 hectare de sols jardinés au milieu du futur nouveau quartier Cassine* (sur une surface totale de plus de 20 hectares), voilà qui répondrait à la recommandation n° 1 des récentes conclusions du Commissaire enquêteur à l’enquête publique d’Autorisation Environnementale de la ZAC Cassine et traduirait en acte concret les votes solennels d’Etat d’Urgence Climatique de 2019 de Chambéry et Grand Chambéry.

 

* Le projet prévoit actuellement 280 m² de jardins partagés au sol et environ 2 400 m² de maraîchage sur dalles (hors pleine terre) et sur foncier privé.

SAM_15662013-06-19 17.15.10IMG_8804-1280x7682013-09_FeteDesJardins_011

 


Liens